[Aller au menu]

Autres

Déchets

En 2011, la quantité de déchets incinérés avec valorisation énergétique est d’environ 590.000 tonnes, ce qui correspond à 1.477 GWh ou 127 ktep.

Voici le détail de la production d’énergie liée à cette valorisation : 

  • Electricité : 181 GWh
  • Chaleur : 229 GWh (dont 131 GWh distribués)

 

Pompes à chaleur

Les pompes à chaleur fonctionnent en prélevant des calories dans un milieu à basse température pour les restituer dans un autre milieu à des températures plus élevées - moyennant une consommation d’électricité, afin de répondre à des besoins de chauffage et/ou d’eau chaude sanitaire. Ce milieu peut être l’air, l’eau ou la terre (le sol). On distingue ainsi :

  • les pompes à chaleur géothermiques avec capteurs horizontaux ou verticaux, qui puisent les calories dans le sol ;• les pompes à chaleur sur eau, qui prélèvent des calories dans l’eau, soit sous une forme "naturelle" (nappe phréatique peu profonde, puits, cours d’eau, étendue d’eau), soit sous une forme de récupération (eaux grises, eaux usées…) ;
  • les pompes à chaleur aérothermiques qui puisent les calories dans l’air.

Le nombre de pompes à chaleur de chacune de ces catégories, installées et en fonctionnement en Aquitaine, n’est pas connu avec précision. Une estimation peut cependant être faite à partir du nombre de pompes à chaleur vendues en France, en le rapportant à l’Aquitaine au nombre d’habitants.

 

Les quantités de chaleur fournies par les différentes catégories de pompes à chaleur ont été estimées à partir d’un COP (coefficient de performance) moyen par type de PAC et des consommations unitaires de chaleur par logement (kWh/m²).

 

 

En 2012, la production d’énergie liée aux pompes à chaleur en Aquitaine a été estimées à 30,6 ktep, soit 355 GWh.

Solaire thermique

La surface de panneaux solaires thermiques en activité fin 2013 était de 58.717 m².

En 2013, la quantité de chaleur produite par le solaire thermique a été de 2,7 ktep, soit 31,5 GWh.

Energies marines

Les productions liées aux énergies marines sont nulles. Il n’y a encore à ce jour aucune installation permettant la production d’électricité à partir de l’énergie des vagues (énergie houlomotrice), des marées (énergie marémotrice) ou des courants (énergie hydrolienne). 

Un projet d’hydrolienne, encore au stade de prototype, est actuellement expérimenté à Bordeaux.

Sources:
Orecca en collaboration avec Alec

Fiche Déchets GT4cDEC, Conseil Régional d’Aquitaine

Association Française pour les Pompes A Chaleur (AFPAC)

Observation et statistiques du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie (SOeS) : www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr

Les données de production et de consommation d'énergie présentées ici peuvent être soumises à corrections, en fonction de l'évolution des données sources ou des méthodologies employées.